Home

Je ne sais pas si nous avons été parfaitement claires dans notre post de bienvenue, mais l’idée de ce blog est avant tout celle de ma soeur, folle de design – et oui, je sais, je mets design à toutes les sauces, mais je ne suis qu’une débutante, donc un peu de patience s’il vous plaît ! Et pour dire la vérité, je me retrouve embarquée dans cette aventure plus ou moins parce qu’elle m’a refilé le bébé, ou la moitié plutôt : écrire c’est ma partie !

 

Bref, l’autre jour, elle m’envoie le lien d’un article sur le Black Cloud de Carlos Amorales. Moi sans faire trop attention, je clique sur les images et là je suis saisie ! Figée face à l’écran ! Non pas grâce à la beauté de l’oeuvre, non, plutôt figée d’horreur ! Regardez ! Regardez ! Il y a des papillons partout ! 

Black Cloud: Carlos Amorales Adorns Gallery Walls with Thousands of Black Paper Moths paper multiples installation butterflies

 Black Cloud, 2009, Espacio AV

 Black Cloud: Carlos Amorales Adorns Gallery Walls with Thousands of Black Paper Moths paper multiples installation butterflies

Black Cloud, 2009, Espacio AV

 Black Cloud: Carlos Amorales Adorns Gallery Walls with Thousands of Black Paper Moths paper multiples installation butterflies

Black Cloud, 2007, Yvon Lambert Gallery

 Black Cloud: Carlos Amorales Adorns Gallery Walls with Thousands of Black Paper Moths paper multiples installation butterflies

Black Cloud, 2007, Yvon Lambert Gallery

 

Quasi vivants, vibrants de leurs ailes de papier, nuée noire et menaçante ! 

Pour moi en tout cas … Car j’ai la phobie des papillons – oui, je sais, les papillons sont beaux et gentils, mais moi ils me font peur, c’est comme ça, ne revenons pas là-dessus merci !

 

Alors j’imagine que l’artiste a voulu cet effet de saisissement en installant ses papillons dans d’ immenses espaces intérieurs, j’imagine qu’il a voulu comme une poésie, comme une légèreté pour le regard, ce ballet fragile de papillons voletant ça et là dans ce lieu qui leur est normalement interdit.

Sur moi, ça ne fonctionne pas. Je trouve l’oeuvre majestueuse, mais au sens où elle m’écrase et me glace. Elle m’étouffe, je suffoque rien qu’à m’imaginer sur place. C’est sublime et terrifiant à la fois. 

Remarquez, peut-être que c’est ce qu’à voulu l’artiste : ne pas être nécessairement dans le beau, mais dans le sublime avec tout le poids que cela implique … Qui sait ?

 

Source : http://www.thisiscolossal.com/

Publicités

4 réflexions sur “Phobie !

  1. Intéressant…l’émotion suscitée, même sans phobie, n’est quand même pas dénuée d’appréhension…la multitude probablement

    • L’oeuvre,vue de cette angle, m’offre une vision apocalyptique.Toutes ces ailes noires qui envahissent cette architecture d’un blanc pur.Le contraste est bien sur saisissant mais, je confirme, tout aussi effrayant.sans oublier que les ailes noires sont un archetype du monstre.J’adore…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s